Enfin un espace pour les proches de joueurs 🙂

Il y a quelques mois, nous avons reçu sur info@joueurs.aide-en-ligne.be un message d'une certaine Noémie, compagne d'un joueur excessif. Celle-ci nous remerciait pour le site tout en regrettant de ne pas y trouver plus de soutien pour les proches. Car oui, au-delà du joueur en difficultés, il y a des proches qui s'inquiètent, souffrent également et se posent des tas de questions. Comment l'aider ? Comment gérer les pertes d'argent ? Est-elle entrain de me mentir ? Est-il addict et comment faire pour que ça s'arrête ?

Derrière, il peut y avoir aussi de la culpabilité, de la colère, du doute, de la honte et la tentation est grande de tout garder pour soi, de ne pas en parler et in fine, de s'isoler. Vous n'êtes pas seul(e) et un des premiers soutiens est de pouvoir en parler. Partager, poser vos questions, sentir que d'autres cherches à aider un proche qui joue, discuter ensemble, se soutenir ... telle est le sens et le but de cette catégorie du forum. Chaque discussion et réponses seront autant de pas pour inciter d'autres proches à participer.

Tout le meilleur

L'équipe de Joueurs.aide-en-ligne.be

RĂ©ponses

  • Bonjour, je suis tombée sur ce forum et ai juste envie de partager l'incompréhensible. J'ai un frère de 38 ans, un joueur compulsif. Il est accro aux paris sportifs, et aux casinos en ligne. Je sais pas combien il a perdu, certainement des dizaines de milliers d'euros. Il m'a menti pour m'emprunter de l'argent et quand il a du me dire qu'il avait tout claqué, j'étais dans une rage folle. J'étais inquiète pour lui aussi, et si ça recommence. Bref, nous avons discuté et il a accepté d'entamer une démarche de soin pour gérer cette addiction. Je le sens encore très fragile, il craque souvent, et moi, je m'épuise à penser sans cesse à lui ... à craindre d'autres excès. Je lui ai proposé de garder son salaire et de lui verser une partie par semaine, afin d'éviter la banqueroute dès le début du mois. Parfois, j'ai l'impression de prendre trop sur moi, de trop contrôler .. et je pense à lâcher prise, mais qu'est-ce qui pourrait lui arriver. Je fais de mon mieux en tout cas et déjà, en parler me fait du bien.

  • Bonjour Marie, ton histoire m'interpelle. Je suis le papa de 2 garçons et le plus grands (21 ans) parient régulièrement de l'argent en ligne...avec ma femme, nous avons déjà discuté plusieurs fois avec lui ...et nous pensions qu'il avait compris mais hier nous nous sommes rendus compte que cela continuait et qu'il avait dépensé plus de 800€...je ne sais pas comment m'y prendre pour lui faire comprendre les dangers? J'aimerais bien qu'il se fasse aider. Je sais que ça doit venir de lui, je veux pas le forcer et en même temps, je suis pas prêt à couvrir systématiquement ses pertes. Parfois j'ai l'impression qu'on banalise de trop tous ces jeux.

  • Mon copain est accro aux paris sportifs, il a dépensé plus de 10000 euros dans ces foutus matchs de foot et tennis. Je souhaiterai qu’il consulte un spécialiste afin d’en finir avec cette plaie ! Il me dit jouer car il s’ennuie ... comment l’aider ? Il a commencé à jouer au poker à 16 ans avec ses potes et puis ils ont commencé à parier aussi ... mais mon copain à continué en solo... il joue même à table et chaque fois qu'il a une notification, je me demande si ça concerne ses paris. Dois-je le forcer à aller voir un psy ? Une hypnotherapeute ? ? C’est certain en tout cas, seule, je n’y arriverai pas !

  • Merci de vos réponses et de vos témoignages. C'est vrai qu'on se sent beaucoup moins seule quand on lit certains témoignages. On se sent moins bizarre, plus soutenue, ça fait du bien. En tout cas, mon frère fait des efforts, j'ai toujours peur qu'il recraque et que ça reparte de plus belle. En tout cas, ça me rassure qu'il aille voir un psy. Pour te répondre, je sais pas si il faut forcer, j'ai souvent l'impression que plus je le pousse et plus il résiste.

  • Bonjour à tous et à toutes. Je m'appelle Juliette, j'ai 26 ans et mon copain est addict aux jeux. Le jour où il m’en a parlé, ça a été un choc, comme un coup de massue sur ma tête. J'étais à dix milles lieux de m'imaginer ça, sur une autre planète, et là j’entends les mots « addict aux jeux d’argent ». Je n’y connaissais rien et je me suis dit: "il est malade". Forcément, je me suis sentie en colère, dépassé et j'ai aussi culpabilisée .. avais je pris assez soin de lui. J'aurais du savoir, du deviner ... mais pourquoi me le dire quand je le questionne sur un trou de plusieurs milliers d'euros dans les comptes, pourquoi ne pas m'en parler plus tôt ... par peur, par manque de confiance ?

    Et puis, cette "maladie", je n’y connais rien, je sais pas d’où elle vient, combien de temps elle est là, quel dégât elle va faire, et comment la faire partir. Bref, je cherche des infos, je me renseigne pour l'aider et aussi pour m'aider à y voir plus clair.

  •  Je sais pas si ça peut t'aider Juliette. moi, j'essaie de lui parler de lui faire avouer qu'il est accro aux paris. Il refuse, c'est plutôt un problème de gestion d'argent, il ne se sent pas accro et arrêt quand il veut. parfois, j'en ai marre de son baratin, comme un long tissu de mensonges. Je ne sais pas comment lui faire admettre. J'ai beau lui parler de spécialiste, il est pas ok et ne veut pas non plus que j'en parle autour de moi. mais bon, j'ai compris que j'ai besoin de mettre des gens dans la confidence sinon c'est moi qui part en dépression.... Devrais je me taire, ne rien dire, cacher ?

  • Se taire, c'est pas possible pour moi, j'avais besoin de comprendre et donc d'en parler. Maintenant, il passe par une phase où il a vraiment envie d'arrêter, mais la pulsion est super forte et il succombe et recommence à jouer. Il m'en parle, même si je pense qu'il minimise encore pas mal. Je le soutiens toujours mais je sais pas quoi faire pour le faire arrêter. J'ao pas envie de l'enfoncer en le blâmant, même si je suis super en colère par moment. Il est moralement épuisé, il est à bout et j'ai aussi besoin d'aide pour pouvoir le soutenir à mon tour. Ca me fait du bien de vous lire.

  • Juliette je suis entrain de vivre exactement la même situation que toi, j’ai le même âge que toi.

    Mon compagnon en début de relation m’avait dit qu’il jouait à l’époque mais que c’était du passé.

    Un an plus tard il m’avoue qu’il n’a jamais arrêté et qu’il a des dettes à rembourser. Je tombe de haut mais on en avertis ses parents et on tente de l’aider (interdiction de jeu + psy). Je passe les détails mais 4 mois plus tard c’est de nouveau pareil .. mais du coup avec une dette plus grande.

    J’ai peur pour mon avenir et je passe par plein d’émotions différentes .. parfois j’ai envie de le soutenir et de me battre avec lui? Parfois j’ai envie de tout laisser tomber car la confiance que j’avais en lui n’existe plus..

  • À part un suivi psy je ne vois pas ce qui pourrait l’aider ..

  • Oui, je le pense aussi, il m’as expliqué qu’il sait qu’il est addict et qu’il va trouver un psy, qu’il arrêter de jouer. Il me dit aussi que je devais lui laisser un peu de temps.

    Un matin il m’a laissé ses cartes de banque, m'expliquant que ce sera mieux comme ça, qu'il ne sait pas géré. Je gère donc à sa place, mais est-ce une bonne idée ... peut-être qu'il va se sentir infantilisé. Je pense qu'il a honte et peur de la réaction que je peux avoir si j'apprend qu'il rejoue. Parfois, il deviens distant, tendu, taiseux .. je veux l’aider mais seul je n’y arrive plus. Je pense aller voir un psy pour en parler un peu même si je me dis que c'est pas à moi d’y aller normalement.. j'espère qu'il va se faire aider, et pourquoi pas effectivement lui proposer de se faire interdire.

  • Bonsoir,

    Je m'appelle Alice j'ai 32 ans, moi et mon compagnon avons 2 enfants en bas âge. Nous sommes ensembles depuis 8 ans, lui a 28 ans.

    J'ai découvert qu'il jouait il y a plus ou moins 2 ans, une carte de casino dans la voiture, bizarre, un accès sur son compte via sa carte bancaire et de retrait pharamineux...l'incompréhension, la sensation d'être coupée du monde réel l'espace de quelques minutes ou tout s'arrête, la confrontation avec des pleurs, des remords, des je ne le ferai plus, je ne te mérite pas, je suis débile...

    Puis ponctuellement depuis tous les 6 mois...je découvre quelque chose...des 500€ de dettes à un copain...des choses vendues sans que je ne le sache.

    Il travaille et a une activité complémentaire qui lui font des revenus allant de 2600€ à 3200€/mois. Il paye le loyer 950€, son assurance enfin...ça n'a pas toujours été le cas auparavant et son mazout et l'eau.

    Le reste c'est moi...il était convenu qu'il fasse un virement sur notre compte commun tous les mois des revenus de son activité complémentaire, histoire que j'ai un visuel...ça s'est fait 2 ou 3x max sur 1 an et zncore...pas l'intégralité de ce qu'il touchait...

    Trop bonne,, trop naïve, je ne sais pas comment il faut me qualifier, je n'ai jamais voulu le "rabaisser" et lui demander de faire mes paiements, j'ai toujours attendu que ça vienne de lui, puis j'essayais de me dire que tout ça était derrière nous même si je ne voyais jamais la couleur de cet argent, il n'achete jamais de vêtements, ou faire de réservations de voyages ou autres.

    Je me suis toujours dit que je m'estimer contente car on s'en sortait et puis le loyer il l'a toujours payé et pour moi c'était l'essentiel, ça fait partie des besoins vitaux, assurer un toit au dessus de la tête de ses enfants...

    Mais aujourd'hui, tout a rebasculé...il me sonne, je lui demande si ça va mais j'entends que non et il me le dit textuellement...me demande de m'éloigner des enfants et là il m'annonce que nous avons reçu un mail mentionnant notre renon car oui nous louons, il pourrait en être autrement mais il n'y a que moi qui met de l'argent comme je peux chaque mois de côté mais qui est vite partit à gauche et à droite.

    Sur le moment il m'explique que les proprios veulent sûrement la mettre en location plus chère car effectivement, ils nous avaient fait une fleur, c'est la deuxième maison que nous leur louons et nous devions déménager suite à l'arrivée de bébé 2.

    Là ils nous ont proposés une autre de leur maison en disant qu'ils comptaient la mettre à 1100 ou 1200 mais qu'ils préféraient la louer moins cher mais à des personnes en qui ils ont confiance...

    Et la confiance est rompue car j'ai découvert aujourd'hui qu'il avait un mois de retard depuis plusieurs mois déjà...

    Mais ça il ne me l'avait pas dit et c'est en réfléchissant tantôt que je me disais que malgré tout c'était assez bizarre, leur démarche, on les connaît depuis 7 ans et nous mettre au pied du mur du jour au lendemain, ça ne leur ressemblait pas...

    En une fraction de seconde j'ai eu cette question qui m'est passé en tête et que je lui ai posé par sms:"as-tu du retard dans les paiements" et il m'a répondu oui...

    Mon monde s'est littéralement écroulé...j'ai eu une telle colère qui m'est monté..il était au téléphone en pleurs, désolé...

    J'ai l'impression de devoir tout porter sur mes épaules, les parents avec qui je suis pourtant très fusionnelle, je suis enfant unique, ne savent pas qu'il a un soucis de jeu, ils ne le comprendraient pas et je pense qu'ils ne voudraient plus le voir, mon papa a travaillé seul toute sa vie pour avoir ce qu'il a aujourd'hui, il est allé travailler même avec des 39 de fièvre, dans une société qui licenciait chaque année x individus, avec un patron qui s'installait au milieu de la pièce pour voir si ils travaillaient...bref, un homme solide et qui a toujours tout fait pour sa famille. Il ne pourrait pas comprendre ça...

    Moi je suis infirmière de formation et j'i bien compris que c'est une addiction mais c'est tellement difficile de gérer ou prévenir ça...avec internet c'est infaisable car moi il s'agit de jeux en ligne.

    Je dois bien avouer que pour la 1ère fois j'ai comme une petite sirène d'alerte s'est mise en route et je me dit qu'il faut absolument que je protège mes enfants enfait car là ça va beaucoup trop loin...

    Nous avons conclus lui et moi ainsi que sa maman, ils sont fort proches et c'est la seule personne avec son papa qui sont au courant de la situation, la seule à qui je peux me confier et qui a un impact sur lui.

    Il a proposé de verser l'intégralité de son 1er salaire fin du mois eh de son 2 ème des qu'il le touche, vers le 15 sur notre compte commun et dorénavant ce sera moi qui devrait gérer tous les paiements...lui n'aura plus que sa carte de chèques repas pour manger au boulot et je lui donnerai ma carte pour faire le plein puis qu'il me la rende directement...

    Je ne sais pas quoi penser de ce mode opératoire, il en avait déjà été question précédemment mais je n'avais pas voulu faire ça, j'ai toujours eu l'espoir qu'il puisse prendre ele lead là dessus et je ne voulais pas le "dévaloriser" ou qu'il se sente rabaisser, je ne voulais pas agir avec lui comme si il était un enfant, on parle quand même là d'un adulte!

    Je ne veux pas avoir l'air de lui prendre SON argent, c'est quand même lui qui travaille pour le gagner...

    À la base il voulait me verser tout sur mon compte en banque mais je lui ai dit, je ne veux pas qu'un kiur on dise que je lui prend, c'est un accord tacite ou qu'il aille porter plainte, on ne sait jamais de quoi demain est fait, en disant que je le volé. Enfin bref, je ne sais pas si il y a des moyens légaux, si il faut passer par le juge de paix, ou faire une mise sous tutelle mais une chose est sûre c'est que là il faut faire quelque chose, pour les enfants, pour qu'il y ai une sécurité financière pour tous...

    On a 3 mois pour trouver autre chose...avec un grand garçon qui va se demander pourquoi on part de cette maison géniale...j'ai tellement accumuler de rancoeur en moi...je lui ai demandé une seule chose, la plus belle preuve d'amour ce serait que chaque mois il me fasse cces virements sans que je ne doivent demander quoi que ce soit...histoire de redorer le blason et reconstruire un semblant t de confiance et de respect mutuel...

    Je suis tellement triste...j'ai fait l'autruche, c'est vrai que j'aurais pu et dû réagir plus tôt mais pour moi c'est son argent, je n'ai pas à savoir ce qu'il en fait, je ne suis pas quelqu'un de vénale, du moment que "ses" charges sont payées, le reste...le pire c'est qu'il n'achete jamais rien de kiuveau, bijoux, chaussures, rien et même nos vacances c'est moi qui les ai payées cette année, on ne peut pas dire qu'il a mit de côté pour faire une surprise...on parle de facilement 1500 voir plus selon les mois qui partaient là dedans...

    Je suis dépitée de me dire qu'à cause de ses conneries on va devoir partir...sa maman a réglé sur le champ pour lui sa dette vis-à-vis des proprio même si lous savons que ce n'est pas un bon service rendu mais je me dis que peut-être il y aura un retour en arrière possible bien que le renouvellement ai été envoyé...

    Et nous devons encore 10000€ avant grand mère qui lui avait prêté pour une voiture...depuis 3 ans!!!! Il n'a jamais remboursé même 50€ spontanément et moi j'estimais que c'était aluminium de le faire.

    Enfin voilà, notre situation, je ne parviens pas à savoir ce que l'on peut faire, concrètement pour traiter ça?

    Il y a t'il des gens qui rellement s'en sorte? Que faut-il faire? Psy, groupe de parole? Il y a t'il des prpcedures ou protections juridiques autre que mise sous tutelle qui peuvent être envisager quand même en faisant bien valoir que c'est une mesure de protection pour les enfants et pour moi! Car je ne veut pas qu'on puisse me reprocher de disposer de la sorte de son argent, je ne veux pas que tout cela se retourne un jour contre moi.

    Je sens que


  • Je sens que quelque chose est cassé en moi, déjà depuis un petit temps, à cause de tous ces mensonges...

    Je me sens bête, le dindon de la farce, la bonne poire, bonne à pardonner, à mettre des choses en place, à être forte, à mentir à mes parents qui sont juste à mille lieu de s'imaginer ça...ils seraient dévastés...

    J'ai peur qu'il redemande à des connaissances des liquidités, même si il a dit que ça il ne l'avait plus fait...ce sera la première fois qu'il va se retrouver "sans rien" et je ne trouve pas ça correcte...avec juste 160€ pour gérer ses repas de midi pour le mois au boulot et obligé de me demander ma carte pour le mazout et...c'est tout...c'est tellement infantilisant et humiliant pour lui je trouve...mais encore 1x c'est sa proposition à lui, sa demande mais quand même...

    J'ai fait une tartine que dis-je un pain...

    Quels sont vos avis sur tout ça, conseils?


    D'avance merci...

  • Bonjour alice , un joueur peut se faire interdire pour les sites en ligne belge via un formulaire en ligne sur le site de la commission des jeux. Ça prends 3 minutes , il faut simplement un lecteur de carte d identité et sa carte d identité. La il sera interdit tant que il n enverra pas la demande de levée d interdiction.

    Peut être lui parler du site joueur aide en ligne, ça aide vraiment , il faut évidemment vouloir qu il arrête aussi et qu il se rende compte du mal et les dégâts que ça fait pour lui et autour de lui.

    Pour sa demande que tu gères son argent, c est un sos qu' il envoie, de l extérieur c est peut être difficile a comprendre mais quand on est joueur et qu on ne sait plus quoi faire , on en vient a des solutions extrêmes pour arrêter les dégâts ( j ai confié ma carte de banque a mon conjoint pendant 6 mois et je lui versais l intégralité de ce que il me restait après mes factures payées) ce n est pas évident ni pour l un ni pour l autre mais ça reste une solution envisageable si il ne se fait pas interdire.

    Pour le reste , non tu n es pas un dindon , tu lui as fait confiance tout simplement, vous avez deux enfants ensemble, un bout de vie a deux , a lui de voir ce qui compte le plus pour lui , toi tu peux être la pour le soutenir dans ses choix pour qu il s en sorte mais tu ne dois pas t en vouloir de la situation

  • Bonsoir à tous,

    pensez-vous que nous devons arrêter une relation quand notre compagnon est addict ?

  • Bonjour Valentine,

    Merci pour votre question qui pose la question de la vie en couple quand un partenaire est en difficultés avec les jeux de hasard et d'argent.

    Si la personne qui joue perd progressivement le contrôle de ses habitudes, le ou la partenaire peut s'attendre à passer par plusieurs phases. Il peut y avoir du doute, bien entendu. Est-ce qu'il/elle est parti jouer ? Pourquoi son comportement est-il différent ? Comment l'aider ? Ces moments de doutes peuvent aussi se teinter de colère et la tentation est grande de prendre plus de responsabilité et de contrôler davantage les faits et gestes du partenaire. Et puis, il peut y avoir de l'épuisement, une envie aussi de pouvoir dire stop, de marquer sa limite.

    Avec les jeux, le couple peut-être mis à rude épreuve et peut aussi être un espace pour trouver ensemble dès possibles. Pour la personne qui joue, comment gérer les envies de jeux ? Comment oser en parler au partenaire ? Comment trouver des pistes qui prennent compte des limites de chacun, que chacun se sentent acteur pour gérer ce problème de jeux, qu'il n'y ai pas une hyper responsabilisation d'un côté et un sentiment d'infantilisation de l'autre.

    Peut-être pouvez-vous trouver un espace commun, (professionnel peut-être, comme un thérapeute de couple), ne serait-ce que pour discuter de votre vision du lendemain, au-delà des jeux d'argent. Peut-être aussi le fait de vous mettre d'accord sur le fait que vous n'êtes pas d'accord, et que la relation arrive à son terme.

    Dans tous les cas, vous trouverez des pistes et des ressources dans cet article, elles peuvent vous aider, ne serait-ce qu'à prendre un peu de recul sur votre vécu et aussi, de donner de l'espace pour en parler. D'ailleurs, avec votre question, vous ouvrez déjà cet espace de parole.

    Peut-être d'autres personnes souhaites donner leur avis, leur expérience pour Valentine et toutes personnes proche d'un joueur en questionnement. Merci d'avance pour vos messages.

  • Bonsoir,

    Je me présente je m'appelle Virginie et je suis la compagne de Lionel depuis presque 20ans.

    Nous avons 2enfants (14 et 10ans) .

    Lionel est atteint de schizophrénie et est addict aux jeux d'argent depuis très longtemps.

    Je ne m'étalerai pas sur sa maladie car ce n'est pas le lieu mais sachez tout de même que l'addiction aux jeux d'argent est un symptôme du traitement médical qu'il prend depuis 25ans et que je me suis battue pd des années auprès de son psychiatre pour que ça soit reconnu. Malgré tout il avait déjà un terrain propice au jeu car,il y a 20ans quand je l'ai connu il a tj dépensé un peu d'argent dans les bingos etc mais rien de trop grave.

    La situation a vraiment dégénéré pendant plusieurs années lorsqu'il a découvert les jeux en ligne!

    Le poker est devenu sa grande passion et il passait des nuits entières à jouer...la descente aux enfers commence donc car il commence à voler mes cartes de banque ( jai pris la gestion des comptes totalement à ma charge) la nuit...

    Je retrouve notre compte vidé ou lorsqu'il lui arrivait de gagner des grosses sommes ( jusqu'à 3000euros) il les rejouait en ne sachant pas m'expliquer après pourquoi il n'avait pas gardé cette somme dont nous avions besoin!!.

    Lorsque nous avons eu notre 1er enfant, il a commencé à voir la vie sous un autre angle et à devenir moins égoïste...

    Il a liquidé ses accès au comptes de je

    Je vous parle de ça il y a 14ans mnt...

    Aujourd'hui nous vivons toujours ensemble, et lio est à présent pensionné à 40ans cause de sa maladie!

    Il s'est fait VOLONTAIREMENT exclure des casinos en Belgique et en France( demande officielle effective) car notre situation de couple était très tendue suite à ses dépenses et sorties intempestives.

    Donc je ne renie pas le fait qu'il fasse beaucoup d'efforts pour que notre couple s'en sorte mais il reste encore et toujours ces Put... De bingos qui se trouvent dans tous les cafés et qui ne subissent aucune réglementation !

    N'ayant plus accès aux casinos ,il s'est fixé comme rdv 1fois par semaine une petite soirée bingo ...

    J'en suis malade à chaque fois qu'il y va...je sais que comparé aux autres témoignages que je lis sur ce forum les sommes qu'il dépense sont ridicules mais je ne sais plus passer au dessus...

    Même s'il met 20euros ça me met dans une rage incroyable qui me donne envie de tout stopper,de le quitter et d'arrêter avec ces conneries...

    Il ne comprend pas que je me mette dans un état pareil vu les petits montants qu'il met par rapport à ce qu'il faisait avant et j'avoue que c'est du pipi de chat à côté et qu'il fait vraiment d'énormes progrès et efforts mais ...j'y arrive pas!j'y arrive plus!

    Quand il part avec un petit budget, il me sonne tj pour me demander un rabais ce qui me met dans une position très bizarre non pas de compagne mais un peu de mère/banquière qui lui dit non mais il insiste tellement que pour qu'il me foute la paix je lui dis oui.

    C'est la dispute 2chaque fois qu'il part car je le déteste 8ce moment là...

    Je m'en veux aussi après coup de réagir aussi violemment car je me dis que c'est pt pas si grave et je le vois si triste et il s'en veut tellement...

    Il a déjà vu plusieurs médecins et spécialistes (même sur Bxls = hôpital Brugeman spécialisé dans les addictions) mais sans aucun succès...

    Le dernier medecin qu'il a vu lui a ri au nez en lui disant que sa situation était ridicule et qu'il avait bien pire à traiter donc pas le temps...

    Je ne sais plus vers qui l'orienter pour qu'il puisse concrètement travailler sur ce problème car tant qu'il continuera à aller au bingo nos disputes vont s'intensifier...je pense qu'il est nécessaire de comprendre d'où vient cette addiction, si elle est uniquement due à son traitement médical ou pas,etc...

    Je serais aussi partante pour aller consulter quelqu'un ensemble mais je ne sais pas vers qui me tourner.

    Pourriez-vous m'aider ?

    Merci beaucoup de m'avoir lue

    Virginie

    PS: en tous les cas, le seul et unique point positif au confinement que nous avons vécu a été que tous les cafés étaient fermés et donc pendant plusieurs mois il n'a absolument rien joué !!!

  • Bonjour Virginie,

    Merci à vous pour ce témoignage qui résonne certainement pour toutes les personnes qui le lisent. Vous êtes à la fois attentive et reconnaissez les efforts de votre compagnon tout en étant en rage chaque fois qu'il est question du jeu de bingo hebdomadaire. Vous en avez fait du chemin ensemble et vous pouvez être fier d'avoir tenu ce cap. Même si le jeu prend moins de place, il en prend encore de trop et ce qui y fait référence impacte la sérénité de votre couple.

    En parler est déjà une étape très importante, c'est aussi pouvoir vous centrer sur votre vécu et pas uniquement sur celui de l'autre. Laissez de la place à vos émotions, à vos limiter et aussi au besoin d'être écoutée dans cette vie que vous vous efforcez de rendre meilleure. Je n'ai pas de réponses toutes faites. Par contre, je sais qu'il existe des espaces de parole pour parler de vous, que ce soit avec un psychologue ou même d'autres proches de joueurs. Je vous renote ce lien pour quelques ressources. Je vous invite aussi à aller voir la section bruxelloise de la parte s'orienter du site, vous y verrez des adresses pour pouvoir être soutenue. Que ce soit vous, votre compagnon ou en couple.

    Parfois aussi, face à l'incompréhension du comportement de jeux, il y a un besoin de comprendre ce qui se passe, ce cercle vicieux de la perte de contrôle. Peut-être ce livre pourra-t-il vous apporter quelques pistes de réflexions/réponses et vous aider ensemble à vous situer.

    Et puis bien entendu, j'encourage chacun et chacune à se manifester, à pouvoir ensemble se soutenir. Merci à tous.

  • Une vidéo de prévention anglaise qui souligne l'importance, pour les proches d'un joueur, de pouvoir aussi être soutenu et écouté.


    De l'aide existe en Belgique et pourquoi pas, commencer par se soutenir et partager son expérience sur ce forum.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.